Le Conservatoire du Littoral

Actions sur le document

Le Conservatoire du Littoral*

Logo Conservatoire du littoral

Créé en 1975, le Conservatoire du Littoral* est un établissement public national chargé de mener une politique foncière visant à la protection définitive des espaces naturels et des paysages sur les rivages maritimes et lacustres... Ces ensembles naturels sont ainsi préservés de toute urbanisation et deviennent un lieu accessible à tous et pour toujours…

Au 1er mars 2010, au niveau national, le Conservatoire assure ainsi la protection définitive de 135 000 hectares sur 600 sites naturels, représentant plus de 1000 km de rivages maritimes.

La délégation d’outre-mer comporte 3 antennes régionales aux Antilles : Martinique, Guadeloupe et Guyane (il existe aussi des représentations à Mayotte, Réunion, et St Pierre et Miquelon). Deux personnes sont actuellement à Fort-de-France en charge de la mission foncière du Conservatoire à la Martinique. Quoique méconnue du grand public, leur action est primordiale pour la sauvegarde de notre patrimoine naturel et son environnement. Depuis sa première acquisition en 1982, l’antenne de Martinique a acquis 1 800 hectares de terrains.

La première phase de leur action est de prospecter et d’inventorier les terrains les plus fragiles ou ceux qu’il est le plus urgent de protéger. Lorsque les priorités d’intervention sont définies, intervient la phase de l’acquisition proprement dite. Grâce à une enveloppe budgétaire pour les DOM de 1 million d’euros environ (sur 30 millions au niveau national), le Conservatoire se porte acquéreur de terrains après négociations amiables avec les propriétaires et parfois en faisant jouer son droit de préemption sur toutes les ventes foncières. Depuis 1996, le périmètre a été étendu à la zone naturelle des 50 pas géométriques, puis au domaine public maritime en 2002.

Après l’acquisition des zones à protéger, viennent les phases de réhabilitation, de valorisation et d’aménagement des sites pour les rendre accessibles au public. Ces actions sont menées en partenariat avec la Région et le Département. Le Conservatoire en confie alors la gestion et l’entretien aux collectivités locales et aux associations qui utilisent ces espaces pour y développer des activités de découverte de l’environnement (animation nature, visites guidées, etc..).

Au centre de la région caraïbe, la Martinique étend ses 350 km de rivages entre la côte atlantique à l’est, en proie aux assauts des alizés et des tempêtes cycloniques et sa côte plus abritée de la mer des Caraïbes à l’ouest. Paysages sauvages et peu urbanisés avec des rivages très découpés de la côte au vent contrastent avec les vastes baies abritées longées de mangroves, les plages plus accueillantes et une urbanisation plus marquée de la côte sous le vent. Une telle diversité a guidé l’action du Conservatoire du littoral vers la protection de grands espaces naturels. 1 800 hectares répartis sur 7 ensembles naturels ont été acquis ou affectés :

  • Versants au Nord de la Montagne Pelée, site géré avec l’ONF
  • Presqu’île de la Caravelle, site géré par le Parc* Naturel Régional
  • Domaine de Grand Macabou, géré avec la commune du Marin
  • Morne Aca, au Marin, récemment acquis
  • Étang des Salines à Sainte-Anne, remis en gestion au Conservatoire
  • Morne Larcher, au Diamant
  • Cap Salomon, aux Anses-d’Arlet

Parmi les réalisations les plus remarquables : le premier sentier équestre de la Martinique ouvert en 2005 au Grand Macabou, l’observatoire aux oiseaux sur l’Etang des Salines, l’interprétation botanique du sentier de randonnée de Grand-Rivière au Prêcheur. À cette liste, il convient d’ajouter le système de vidéotransmission d’images du Rocher du Diamant qui permet d’observer en temps réel les oiseaux migrateurs fréquentant le Rocher.

Le Conservatoire du Littoral* apporte une contribution significative à la préservation d’écosystèmes reflétant la biodiversité des Antilles et au maintien d’espaces naturels sur le littoral soumis à une forte pression foncière. L’intervention du Conservatoire portera bientôt sur le Domaine public maritime, ce qui permettra d’obtenir des ensembles naturels protégés depuis la forêt d’altitude en passant par les forêts sèches, les mangroves jusqu’aux herbiers et formations.

Cliquez sur la carte pour visualiser la localisation des sites du Conservatoire du Littoral* en Martinique

Pour en savoir plus, visitez leur site : http://www.conservatoire-du-littoral.fr




 

Glossaire des mots associés à la page

Littoral
Pour certains, ceinture des terres émergées et des aires toujours submergées. Pour d'autres, le littoral se restreint au trait de côte, à l'estran, ou au contraire s'étend à toutes les terres qui sont influencées par la présence de la mer. D'un point de vue juridique, le littoral est l'ensemble des sites naturels en bordure de mer dont la situation particulière confère une qualité exceptionnelle très estimée et qui mérite d'être protégée.
Parc
Aire maritime de l'estran ayant fait l'objet d'une concession de cultures marines pour l'exercice d'une activité conchylicole. La durée de la concession est de 35 ans.