Vous êtes ici : Accueil > Glossaire

Glossaire A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Talweg
Se définit par opposition à la ligne de crête (ou « ligne de faîte » ou « ligne de partage des eaux »). L'espace compris entre deux talwegs est appelé « interfluve ». Ligne de fond d'une vallée. Dans une vallée drainée, le talweg est le lit du cours d'eau. (Glossaire AESN)
Source : d’après Wikipédia
Tarification
Politique destinée à conditionner l'utilisation de l'eau au paiement d'un prix. La directive cadre sur l'eau 2000/60/CE demande aux Etats membres de veiller à ce que d'ici 2010 les politiques de tarification incitent les usagers à utiliser l'eau de façon efficace afin d'éviter les gaspillages.
Source : d’après Ministère chargé de l’écologie
Taux de collecte
Part de pollution brute qui parvient à l'entrée des stations d'épuration. Il est calculé par le rapport de la pollution entrant à la station sur la pollution brute.
Source : d’après Conseil régional de Poitou-Charentes
Taux de dépollution
Rapport entre la pollution éliminée et la pollution produite. Le taux de dépollution représente l'efficacité du système d'assainissement d'une agglomération. Il est égal au produit du rendement de la station d'épuration par le taux de collecte.
Source : d’après Agence de l’eau Adour-Garonne
Taxe environnementale

Prélèvement* fiscal établi par l'Etat pour lutter contre la pollution ou la surexploitation des ressources en eau. Dans le cas de la pollution, la taxe environnementale consiste à imposer au pollueur une taxe par unité de polluant rejeté (qui est égale au coût marginal de réduction de la pollution). Une taxe est économiquement plus efficace qu'une norme car l'effort de réduction de la pollution se répartit naturellement au moindre coût.

Source : d’après OCDE
Taxon
Chacun des niveaux hiérarchiques utilisés dans les classifications biologiques pour regrouper des espèces ayant des traits communs : classe, ordre, famille, genre, espèce...
Source : d’après Onema
Télédétection
Ensemble des sciences et techniques utilisées pour la détection à distance (sans contact direct) d'objets et la détermination de leurs caractéristiques (physiques, biologiques…).
Source : d’après Ifremer
Temps de séjour moyen annuel
Durée nécessaire au renouvellement théorique complet de l'eau d'un plan d'eau, en moyenne, sur une année calendaire. Le temps de séjour de l'eau, exprimé en jours, peut être calculé par la formule suivante : (capacité totale / module annuel des cours d'eau qui alimentent le plan d'eau.
Source : d’après Onema
Test (TST)

Essai* de saisie pour le site glossaire

Source : OIEau
Tête de bassin versant
Partie amont des bassins versants et par extension tronçon amont des cours d'eau qui, en zone de relief notamment, sont le plus souvent moins exposés aux pressions anthropiques que les parties aval (mais restent très fragiles) et qui de ce point de vue constituent des secteurs de référence à préserver.
Source : d’après Agence de l’eau Rhône-Méditerranée et Corse
Thermalisme
Ensemble des moyens médicaux, hospitaliers, sociaux, etc. mis en oeuvre pour l'utilisation thérapeutique des eaux de source.
Source : d’après Conseil régional de Poitou-Charentes
Thermocline
Zone de transition entre deux masses d'eau de températures différentes et se mélangeant difficilement.
Source : d’après Ifremer
Toxicité
Résultat de l'action plus ou moins néfaste pour un organisme vivant que peuvent exercer des substances chimiques entrant en contact avec celui-ci. On parle de substance toxique lorsque, après pénétration dans l'organisme, par quelque voie que ce soit (à une dose appropriée, en une fois ou en plusieurs fois très rapprochées, ou par petites doses longtemps répétées) elle provoque, dans l'immédiat ou après une phase de latence plus ou moins prolongée, de façon passagère ou durable, des troubles d'une ou plusieurs fonctions de l'organisme pouvant aller jusqu'à leur suppression complète et entraîner la mort (on parle alors de toxicité létale). On distingue la toxicité aiguë (causant la mort ou des désordres physiologiques importants immédiatement ou peu de temps après l'exposition), subaiguë (effets dus à des doses plus faibles, se produisant à court terme, sur des organes cibles, parfois réversibles), ou chroniques (causant des effets irréversibles à long terme par une absorption continue de petites doses de polluants ou des effets cumulatifs).
Source : d’après BRGM
Toxicité pour la reproduction
Effets nocifs sur les systèmes reproducteurs males et femelles qui peuvent résulter d'une exposition à des agents environnementaux. La toxicité peut s'exprimer comme une altération des organes de reproduction, une altération du système endocrinien ou avoir des conséquences sur l'issue de la gestation. Les manifestations de ces effets peuvent concerner le déclenchement de la puberté, la production et le transport des gamètes, le cycle reproductif, le comportement sexuel, la fertilité, la gestation, la parturition, la lactation, le développement, etc.
Source : d’après BRGM
Toxicité pour le développement
Effets nocifs portant sur l'individu en phase de développement et pouvant résulter d'une exposition avant la conception de l'un des deux parents, d'une exposition pendant la phase de développement prénatal ou postnatal jusqu'à la phase de maturation sexuelle.
Source : d’après BRGM
Toxicologie
Science ayant pour objet l'identification et l'étude des substances susceptibles de nuire aux organismes vivants.
Source : d’après BRGM
Toxiques
Substances pouvant entraîner des troubles graves chez un organisme vivant et éventuellement provoquer la mort (voir pollution toxique).
Source : d’après Agence de l’eau Rhône-Méditerranée et Corse
Traçabilité
Capacité de retracer, à travers toutes les étapes de la production, de la transformation et de la distribution, le cheminement d'une denrée alimentaire, d'un aliment pour animaux, d'un animal producteur de denrées alimentaires ou d'une substance destinée à être incorporée ou susceptible de l'être dans une denrée alimentaire ou un aliment. La traçabilité est importante pour l'alimentation humaine et animale.
Source : d’après CEDRE
Trait de côte
Ligne qui marque la limite jusqu'à laquelle peuvent parvenir les eaux marines, soit : l'extrémité du jet de rive lors des fortes tempêtes survenant aux plus hautes mers de vives eaux. Elle est définie par le bord de l'eau calme lors des plus hautes mers possibles.
Source : d’après Ifremer
Traitement des boues
Ensemble des procédés destinés à rendre les boues des stations d'épuration conformes aux normes environnementales, aux réglementations sur l'utilisation des sols ou aux autres normes de qualité applicables en matière de recyclage ou de réutilisation. On distingue habituellement le traitement primaire, secondaire et tertiaire. Ces traitements ne réduisent pas seulement le volume des résidus, mais stabilisent et transforment également ces derniers en composants acceptables sur le plan environnemental et en produits dérivés utiles. Le traitement tertiaire inclut par exemple le conditionnement chimique, la désinfection, la filtration sous pression, la filtration à vide, la centrifugation et l'incinération. Il est possible de classer le traitement des eaux usées et le traitement des boues dans des catégories différentes, à savoir le traitement secondaire pour les eaux usées et le traitement tertiaire pour les boues d'épuration.
Source : d’après Eurostat
Traitement des eaux usées
Ensembles des procédés visant à rendre les eaux usées conformes aux normes environnementales en vigueur ou aux autres normes de qualité applicables en matière de recyclage ou de réutilisation. On distingue habituellement le traitement primaire, secondaire et tertiaire. Pour calculer le volume total des eaux usées traitées, il convient de ne tenir compte que du type de traitement le plus poussé auquel ces eaux ont été soumises.
Source : d’après Eurostat
Traitement primaire
Traitement des eaux usées (urbaines) par un processus physique et/ou chimique impliquant la décantation des matières en suspension ou tout autre processus permettant de réduire d'au moins 20 % la DBO5 des eaux usées entrantes avant rejet et d'au moins 50 % le total des matières en suspension dans les eaux usées entrantes.
Source : d’après Eurostat
Traitement secondaire
Traitement des eaux usées (urbaines) par un processus impliquant généralement un traitement biologique ainsi qu'une décantation secondaire ou tout autre processus engendrant une réduction de la DBO* d'au moins 70 % et de la DCO* d'au moins 75 %.
Source : d’après Eurostat
Transparence
Pour un barrage, opération consistant à limiter l'accumulation de sédiments dans la retenue en rétablissant au droit du barrage, le transport solide du cours d'eau en période de crues. Les opérations de ce type sont généralement prévues dans un règlement d'eau ou une consigne d'exploitation approuvé(e) par le préfet. Si ce n'est pas le cas, elles peuvent être introduites dans le règlement d'eau ou la consigne d'exploitation par arrêté préfectoral.
Source : d’après Ministère chargé de l’écologie
Transport solide
Transport de sédiments (particules, argiles, limons, sables, graviers, ...) dans les cours d'eau pouvant s'effectuer soit par suspension dans l'eau, soit par déplacement sur le fond du lit du fait des forces tractrices liées au courant.
Source : d’après Agence de l’eau Rhône-Méditerranée et Corse
Tresse
Espace de divagation d'un lit mineur d'un cours d'eau comportant plusieurs bras en évolution permanente.
Source : d’après Onema
Tronçon
Portion de cours d'eau de quelques centaines de mètres à quelques kilomètres. Un changement de tronçon peut être défini par la confluence d'un tributaire, des modifications de la morphologie du lit ou de la vallée, ou par des changements de la végétation riveraine, ces différentes variables reflètant des évolutions de l'hydrologie, de la composition chimique de l'eau et du régime des perturbations.
Source : d’après Cemagref
Tunicier
Animal invertébré marin qui s'entoure, à l'âge adulte, d'une tunique protectrice cellulosique.
Source : d’après le Ministère chargé de l’agriculture et OIEau
Turbidité
Caractère d'une eau trouble, dont la non transparence est due à la présence de particules en suspension.
Source : d’après Onema
Typologie
Détermination des traits caractéristiques dans un ensemble de données en vue de distinguer des types, des systèmes, etc.
Source : d’après Agence de l’eau Rhône-Méditerranée et Corse
 

Glossaire des mots associés à la page

Prélèvement
Au sens strict, prise d'un échantillon en vue d'une analyse ou d'un essai. Plus généralement, les prélèvements d'eau regroupent l'ensemble des prélèvements liés aux activités générées par l'agriculture, l'industrie (y compris de l'énergie), l'alimentation en eau potable, ou autre (source d'eau minérale autorisée, production de neige artificielle). Dans ce cas, les prélèvements sont regroupés en 3 sous-types correspondants au milieu affecté : prélèvements en eau de surface, prélèvements en eau souterraine, prélèvements en eau de mer.
Test (TST)

Essai de saisie pour le site glossaire

Synonyme : Essai.
Demande biologique en oxygène (DBO)

Quantité d'oxygène nécessaire pour oxyder les matières organiques (biodégradables) par voie biologique (oxydation des matières organiques biodégradables par des bactéries). La demande biologique en oxygène (DBO) est un indice de pollution de l'eau qui permet d'évaluer la fraction biodégradable de la charge polluante carbonée des eaux usées, et est en général calculée au bout de 5 jours à 20°C et dans le noir : on parle alors de DBO5.

Demande chimique en oxygène (DCO)

Consommation en oxygène par les oxydants chimiques forts pour oxyder les substances organiques et minérales de l'eau. La demande chimique en oxygène (DCO) permet d'évaluer la charge polluante des eaux usées.